Ma Photo
Capture d’écran 2017-10-28 à 23.36.36
# # # Soutenons les SCOP TI !
Gaucheneplustarder
"Gauche: ne plus tarder", ouvrage collectif par Clémentine Autain, Leïla Chaibi, Caroline de Haas, François Longérinas, Isabelle Lorand, Elise Lowy, Philippe Marlière, Myriam Martin, Francis Parny, Danielle Simonnet, Marie-Pierre Thoubans, Marie-Christine Vergiat et Marie-Pierre Vieu.
COUV en relief
FRALIBLOGO

« J'ai signé la motion ADEP (Altermondialisme, décroissance et écologie populaire : répondre aux défis) | Accueil | Edgar Morin adresse une Lettre ouverte à Ségolène, Martine, Bertrand et Benoît »

12 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Elysée Perclus

Etonnant décalage entre un constat tout à fait exact :

- En 25 ans d'existence du Parti Vert (et 40 ans au bas mot du mouvement écologiste dans sa diversité), rien n'a avancé, et même, tout a empiré (pollutions chimiques, de l'air, des mers, reculs sociaux, démocratiques...)

Et la "solution" du monsieur en costume cravate qui parle dans le bocal :

- Il faut plus d'élus verts dans les exécutifs, municipaux, régionaux, nationaux... !

Le tout en essayant de se parer de l'aura d'un Elysée Reclus, qui tout géographe écolo qu'il était, n'en restait pas moins un militant actif de l'anarchisme, c'est à dire un révolutionnaire anti-capitaliste et partageux, qui n'aurait jamais mis une seule illusion dans le type de "démocratie" que le monsieur en cravate nous vend.

Bref, une compréhension tout à fait superficielle de la profondeur et la radicalité de la pensée écologiste des Ellul, Illitch, Fournier, même Dumont,... qui TOUS avaient bien senti la relation étroite qui lie capitalisme et prédation sur l'environnement.

Le monsieur en cravate vit de l'écologie politique, mais il ne la fait pas vivre.

Sans parler de l'allusion obscène aux latifundiaires qui explotaient les paysans à l'époque de Reclus : oui, et aujourd'hui encore, en Colombie les latifundiaires, alliés aux narcos, alliés au gouvernement, alliés aux paramilitaires, massacrent les paysans.

Que font les Verts contre cette situation ? Rien, ou plutôt si : ils supportent le parti "vert" d'Ingrid Bétancourt, qui dorénavant c'est clair, se place du côtré du gouvernement paramilitaire et ultralibéral.

Chapeau l'imposteur !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

CouvLivretESS
Le livret ESS de l'Avenir en commun
ESS
Si l'ESS m'était contée...
Pasteque3
ACIPA

Coopérations ludiques et sobriété heureuse

Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2006